Álex Márquez revalide sa place chez Honda

La recrue de l'équipe Repsol Honda a franchi le drapeau à damier en deuxième position, obtenant son deuxième podium consécutif. Stefan Bradl a terminé dix-septième.

L'effort est toujours payant et Álex Márquez n'a rien fait d'autre tout au long du championnat. Petit à petit, comme il le dit, il a progressé «de manière professionnelle et correcte » jusqu'à atteindre son premier podium sur le sec ce week-end, lors de la première manche du Grand Prix Moto GP Aragon. Sa deuxième position en France, le week-end dernier, nous a déjà fait comprendre le grand moment que traversait le rookie du Repsol Honda Team, mais celui de Cervera n'était pas satisfait. "C'était un résultat sur l'eau", a-t-il déclaré après être monté sur le podium. Eh bien, il a finalement obtenu son trophée bien mérité sans pluie et l'a fait après un retour sensationnel. Son coéquipier, Stefan Bradl, a franchi la ligne d'arrivée en 17e position.

 

Les sessions de formation ont été un prélude à ce qui allait arriver. Le froid a marqué le week-end sur le circuit MotorLand Aragón, avec le balancement constant des changements de pneus. Les pneus ont été la clé pour Álex Márquez qui, grâce à sa finesse au sommet de la RC213V, a gardé le contrôle à tout moment. Le plus jeune de la dynastie s'est senti à l'aise dès le premier moment et de la part de son équipe, ils lui ont demandé de continuer comme ça, de ne rien changer à ce qu'il a fait lors des qualifications. Bien sûr, il avait besoin d'un regain de confiance pour récupérer, puisqu'il était parti de la onzième position. Son partenaire, et remplaçant de son frère Marc lors de sa convalescence, est parti de la vingt et unième position.

Celui de Cervera était fort, il se sentait fort sur la moto. Heureusement, la course folle lui a été bénéfique et il a réussi à garder les choses comme il le faisait pendant les premiers jours du week-end. Profitant des duels dans les premières positions, Álex est revenu dans les premiers tours. Il a lui-même expliqué qu'il se sentait particulièrement fort dans les premiers et derniers virages de la piste aragonaise, alors il s'est laissé emporter jusqu'à ce qu'il se place dans le top 5. Avec l'esprit froid qui le caractérise, le double champion (de Moto3 et Moto2) a gratté quelques secondes jusqu'à se placer dans la lutte pour la victoire.

 

C’est ce que sont les batailles, tout comme il essayait d'arracher la première position à Joan Mir, il a eu une frayeur avec le pneu arrière. «Je me suis vu gagner, mais je repoussais mes limites, attendant que Mir fasse une erreur», a-t-il commenté à la fin. La température a augmenté et il était cohérent de gérer la moto, ce qu'il a réalisé malgré la difficulté de la RC213V. Enfin, il a franchi la ligne d'arrivée en deuxième position et comme le dit le jeune pilote: «Un podium sec vaut plus». "Maintenant oui. Maintenant oui. Cela ne veut pas dire que nous sommes deuxièmes chaque week-end, mais c'est un point important pour nous, faire confiance et être plus régulièrement dans le top 8 ». Curieusement, celui de Cervera s'est retrouvé avec les bottes complètement déchirées à l'extérieur et c'est qu'il n'aime pas lâcher de matière car il est très superstitieux.


Cette position montre la bonne décision de l'équipe, mais Márquez n'a jamais douté de sa valeur. "Je sais d'où je viens, mais je devais montrer pourquoi et après avoir essayé, étant professionnel et correct, j'ai fait mon travail et petit à petit nous sommes arrivés", a déclaré le petit de Cervera. Ce sera maintenant à son tour de rester pour la prochaine étape sur le circuit d'Aragon, un Grand Prix qui aura lieu le week-end prochain du 24 au 25 octobre.

 

Corsi termine dans le top 10

L'équipe MV Agusta Forward Racing a signé l'un de ses meilleurs GP d'Aragon. La journée de qualification, qui s'est déroulée dans l'après-midi et avec une température plus élevée, a permis à Simone Corsi de se glisser en Q2. Le porte-étendard Fiamme Oro est parti au 6e rang de la grille, mais ses bons souvenirs en piste lui ont donné confiance et beaucoup de motivation pendant la course. Une force qu'il a utilisée pour franchir la ligne d'arrivée en dixième position, ajoutant six points pour le classement général. Son coéquipier, Stefano Manzi, partait de la huitième ligne et remontait jusqu'à la quatorzième position. Un résultat qui vaut la peine d'ajouter deux points de plus au casier dans une course des plus rudes. Les pilotes du Forward Racing Team reprendront également la course, cette fois après le test Moto GP, le week-end prochain.