Une deuxieme place magnifique pour Marquez au Dutsch TT sous un temps complique

La brillante deuxième place de Marc Marquez dans l?une des courses les plus délicates ces dernières années renforcée par l?incroyable première victoire du pilote HONDA Jack Miller, qui a parfaitement maîtris

La loterie qu’est la course MOTO GP dans des conditions si difficiles ont exclu la possibilité d’un podium pour Dani Pedrosa qui termina 12è après être tombé au 1er tour après le redémarrage de la course pour des raisons de météo. Le TT Assen débuta initialement environ 1 heure après 15 minutes de pluie battante qui avait fortement innondé la piste. Marc fit le choix d’un pneu pluie arrière en dur tandis que Dani opta pour la version plus souple. Ce fut en effet la meilleure solution, car bien que Marc réussissait à conserver un rythme suffisant pour garder sa quatrième position dans la première partie de la course, Dani fut capable de récupérer du retard après que la pluie a recommencé à tomber. Il venait juste de dépasser son co équipier lorsque les conditions devinrent si compliquées que la direction de la course décida de hisser le drapeau rouge au 15è tour. Cela signifia que la nouvelle grille de départ pour les 12 tours restants était déterminée par la classification au dernier tour (tour 14), avec Marc en 5è et Dani en 6è position. La deuxième course débuta à 15h et les 2 pilotes HONDA REPSOL sortirent avec des pneus arrières tendres de pluie. Marquez commença très bien entrant dans le premier virage, mais il le prit un peu trop large et repassa troisième derrière Andrea Dovizioso et Valentino Rossi . Après que les 2 Italiens soient tombés devant lui et que Miller l’eut rattrappé , Marc s’est correctement ajusté pour atteindre les 20 points cruciaux qu’il obtiendrait avec la deuxième place, améliorant ainsi sa place de leader du championnat de 24 points au-dessus de Jorge Lorenzo et de 42 sur Rossi. Comme beaucoup d’autres, Dani fut trahi par ces conditions difficiles et tomba au 1er tour après le nouveau départ. Il rejoignit la course avec détermination et put terminer 12è et reste 4è à la classification avec 17 points de moins que Rossi. Marc Marquez (2è) La course d’aujourd’hui fut une de celles au cours de laquelle vous pouvez perdre beaucoup de points ou bien les gagner, et vous pouvez affronter cela avec 2 types de mentalités : soit vous prenez de gros risques pour avoir les meilleurs avantages, ou vous vous focalisez à terminer la course dans le but de perdre le moins de points possibles. La 2è était celle que le team m’a répété au moins 40 fois aujourd’hui, et c’est exactement ce que j’ai fait. J’ai essayé de rester au top five pour ne pas perdre trop de points contre Rossi et essayé de ne pas faire trop d’erreurs pour terminer la course. Au début de la 1ère course je ne me suis pas senti à l’aise, mais j’ai finalement été capable de récupérer. Je pense que d’avoir stoppé la course fut une bonne décision car ça serait devenu trop dangereux. A la deuxième course J’ai débuté en pensant à pousser un peu plus, mais tout le monde allait déjà très vite et j’ai décidé de ne pas suivre Dovizioso et Rossi qui allaient trop vite. Néanmoins tous deux tombèrent un peu plus tard, lorsque j’ai vu Miller collé derrière moi , j’ai su qu’il allait vers sa première victoire, j’ai donc préféré le laisser passer et conserver 2 secondes de battement entre nous, comme une caution pour la 3è place. J’ai fait cela car avec Lorenzo si loin derrière et Rossi hors de course , la deuxième place était aussi bonne qu’une victoire. Au bout du compte, nous quittons Assen avec un gros avantage. Dani Pedrosa (12è) Ce fut un week end assez compliqué mais des courses comme celle d’aujourd’hui sont une vraie loterie. A la première course il semblait que la stratégie d’avoir le pneu souple était la bonne. Au 1er lorsque la piste séchait, j’allais plus doucement, mais lorsqu’il s’est mis à pleuvoir j’ai augmenté mon rythme très rapidement tandis que les autres étaient en désavantage. Toutefois ce fut lorsque la direction décida d’arrêter la course, je me sentis peu chanceux, car je me suis dit que choisir une autre stratégie n’aurait pas été bénéfique. A la deuxième course j’avais un nouveau pneu arrière sans trop de grip. Ce fut un grand prix difficile mais nous essaierons de trouver de meilleures solutions pour la prochaine course et retrouver nos sensations dans le but d’aller plus vite.