Viñales est imposée avec une main de fer dans le GP de Malaisie

Salom onzième après avoir fait un grand retour

Le Grand Prix de Malaisie a joué ce matin à l'heure espagnole piste de Sepang, le pilote de Pages Jaunes HP 40 Maverick Viñales est revenu à dominer de bout en bout la course Moto2 et a remporté son deuxième GP consécutif, le quatrième en jusqu'ici cette saison. L'année recrue Viñales, a pris un bon départ et le premier tour a été placé troisième au volant Mika Kallio. L'élève de Sito Pons avait obtenu un bon rythme sur la formation préalable et la carrière face à la victoire objectif clair. Viñales a progressé pour le deuxième tour Kallio aller pour Rabat à cette époque menait la course. Le neuvième tour Kallio a dépassé Rabat et Maverick a fait la même courbe plus tard. Puis Kallio est accélérée et les deux se sont éloignés de Rabat et Aegerter a terminé quatrième. Tours d'attente se passaient Maverick a décidé de maintenir la roue finlandais à surmonter avec six aller. Il était alors temps de Viñales choisis pour déclencher l'attaque qui allait finalement donner la quatrième victoire de la saison, le pilote de 40 HP Pages Jaunes. Avec cette victoire recrue Viñales un total de 9 podiums et des points dépasse le record pour une recrue dans la catégorie qu'il a occupé jusqu'en Marc Marquez avec 251 points sur 274 pilote HP 40 Pages Jaunes. Plus difficile était la course à accoupler Luis Salom, qui a été impliqué dans l'incident dans le premier tour dans lequel il a été frappé par un conducteur et a perdu de nombreuses positions. Salom a commencé à partir seizième position sur la grille et le premier tour a complété trente et unième. Luis a été concentré au moment d'aller lentement gagner du terrain. Ce fut une course difficile en raison de la météo, mais n'a pas empêché Louis a réussi à faire un total de vingt sièges pour finir onzième. 1 Maverick Viñales «Ce fut un très dur, probablement le plus difficile de tous d'avoir déroulera jusqu'au course parce que les conditions étaient extrêmes. La tactique que nous avons préparé avec l'équipe va aller très facile sur le gaz au cours des premières étapes pour éviter d'avoir des problèmes avec le pneu arrière de la limite et cela a fonctionné parfaitement. De la moitié de la course, je commençais à conduire un peu plus agressif et avec six tours, je décidai de passer à l'attaque. Je suis parvenu à ouvrir une brèche avec Kallio et gagner. Je suis très heureux que tout a fonctionné parfaitement. L'équipe et moi font un excellent travail et cela est ce qui nous permet de faire une très bonne fin de saison. A Valence, je l'espère de faire une bonne carrière comme un adieu à ce sport ". LUIS 11 SALOM "Ce fut une course très difficile parce que la production d'un pilote est tombé devant moi et je perdu de nombreuses positions. Je commençais à monter lentement et à la fin je réussi à finir onze ans, bien que ce ne fut pas notre objectif parce que je pense que le rythme que nous avions en carrière aurait pu mettre fin aller dans le top six. Maintenant, vous devez penser à Valencia, où je veux faire une bonne course là-bas et voir si nous sommes chanceux parce que finalement il ne fait pas. "