Camier et Hopkins ont tiré pour Monza

El Crescent Fixi Suzuki est sur ??la voie de la quatrième série de Monde de cette année du Championnat de Superbike qui aura lieu à Monza en Italie du Nord le dimanche 6 mai avec les deux coureurs de ciblage de bons résu

Leon Camier se dirige vers le circuit italien dans un esprit positif cadre d'esprit et il est sûr que sa connaissance de la piste va lui permettre de pousser son Yoshimura alimenté Suzuki GSX-R1000 sur vers une finition convenable. John Hopkins se déplace vers le circuit de Monza à la race pour la première fois de sa carrière. Il aura besoin de passer quelque temps à se familiariser avec la piste m 5755 longtemps, mais le 28 ans est certain qu'il sera se familiariser avec le circuit rapidement et être au courant dès que possible. Hopkins a passé le temps écoulé depuis la dernière course à Assen à travailler sur sa condition physique et a signalé aucun problème de sa main blessée.

Le Autodromo Nazionale Monza est situé au nord de Milan et est souvent désigné sous le nom de «Temple de la vitesse» et est célèbre pour sa façade 1,195 kilomètres de long droite, qui voit les coureurs d'atteindre des vitesses de plus de 320 kmh. Son mélange de lignes droites très longues et les chicanes serrées, faire une bonne stabilité de freinage et de traction aussi important que les vitesses élevées que les vélos peuvent atteindre.

Camier et Hopkins aura à la piste pour la première séance d'essais vendredi matin dès qu'ils commencent leurs préparatifs en vue de dimanche deux courses. Le premier est prévu pour obtenir en cours à 12.00hrs, heure locale (11h00 GMT).

Leon Camier:

«Monza est va être une question difficile à coup sûr. La piste est tout au sujet de la vitesse, mais vous avez aussi de comprendre les coins ainsi. C'est un endroit où slipstreaming est très important et il est possible de être quatrième entrer dans Ascari et encore gagner la course. Pour cela vous devez être à l'avant d'entrer dans la Parabolica parce que la ligne d'arrivée est beaucoup plus près de l'angle dernière que c'était le cas. L'année dernière, j'étais plus rapide que mon coéquipier dans la deuxième course, mais un accident a tout gâché.

"En raison des conditions météorologiques changeantes de la dernière ronde, nous n'avons pas eu la chance d'essayer autant de choses que nous avons aimé, nous allons donc utiliser la pratique d'abord comme une sorte de séance d'essais. Je suis impatient de Monza et je voudrais trois jours de temps sec afin que nous puissions tout notre travail effectué au début. Si nous faisons cela, je me sens positif que nous pouvons repartir avec de bons résultats. "

John Hopkins:

"Curieusement, je n'ai jamais monté à Monza avant, je vais donc devoir commencer le week-end d'apprentissage de la piste. Normalement, je suis un apprenant rapide et, parce que j'ai regardé beaucoup d'images de télévision de la piste, je ne vois pas de gros problèmes. Mis à part les chicanes, il semble assez simple. Tant que c'est sec, je pense que je peux l'obtenir dans les composés assez facilement.

«Après la dernière course, je n'avais absolument aucun problème avec ma main à tous. Depuis lors, j'ai été le vélo de montagne et faire un peu de motocross et de la main a été bonne. Je me sentais très à l'aise sur la Suzuki du Croissant-Rouge FIXI à Assen et était simplement heureux d'être là-bas à cheval et apprendre à connaître la moto meilleure. Maintenant, je suis impatient de Monza et obtenir mes meilleurs résultats de la saison jusqu'à présent. "